salle haut de gamme lyon

PORTRAIT DE FABRICE DU CAFÉ ARSÈNE

 

Pour démarrer cette 5ème semaine de confinement, nous avons envie de vous (re)présenter Fabrice, du Café Arsène. Parce que depuis bientôt 2 ans, nous partageons une aventure culinaire, de complicité, et surtout l’envie commune d’offrir à nos clients le privilège de vivre un moment plein de finesse, de saveurs…

 

 

MAPIÈCE : Pour un restaurateur comme toi, quel est ton premier réflexe pour démarrer ta journée ?

Fabrice : Un café, même si c’est pas le café Gonéo du restaurant , ça reste le premier réflexe indispensable. Et vérifier les infos pour savoir si ce cauchemar est terminé ! 

 

MAPIÈCE : Ton remède anti-déprime ? 

Fabrice : Ma famille! Et l’espoir que cela se termine vite et qu’on puisse aller profiter du printemps au delà de notre jardin. 

 

 

MAPIÈCE : Ta journée est plutôt très organisée et rythmée ou plutôt en mode « on verra » ?

Fabrice : Je n’ai pas changé de rythme, je me lève à 6h et ensuite la journée est calée sur le rythme des enfants. 

 

MAPIÈCE : Le confinement, c’est l’occasion pour toi de…

Fabrice : D’écouter encore plus de musique que d’habitude 

 

MAPIÈCE : As-tu une appli préférée ? 

Fabrice : WhatsApp pour rester en contact avec tous les miens 

 

MAPIÈCE : Un podcast ? 

Fabrice : Encore et toujours de « on va déguster »

 

MAPIÈCE : Qu’est ce qui te manque le plus dans tes journées? 

Fabrice : Le restaurant et mes clients, le coup de feu de chaque service. Mais plus simplement voir mes amis.

MAPIÈCE : Quelle est la première chose que tu feras en sortant ?

Fabrice : Clairement, faire des bises à tout le monde et j’ai envie de rouvrir le restaurant, de me remettre au travail !

 

MAPIÈCE : Une de tes supers recettes à nous confier ?

Fabrice : La recette spéciale Pâques de l’agneau Shawarma d’ottolenghi mais surtout tout un tas de choses « faites maison » ( ce qui prend tout son sens) comme de la brioche par exemple, des recettes réconfortantes quoi !